Hoplà c'est-parti!

Hoplà c'est-parti!

En dessus-dessous du Nord au Sud Est de l'Australie (Chapitre 1- Sydney)

Revenir sur le continent après plus de 15 ans d'absence fût un sacré choc émotionnel. Je trépigne d’impatience, côté hublot lorsque nous survolons la baie de Sydney à bord d'un Boeing 777.

Peu d'entre vous le savent, mais j'y ai résidé plusieurs années pendant mon adolescence, et revoir ce magnifique pays pour qui j'ai toujours eu une affection particulière avec mes yeux d'adulte était une toute autre expérience.

Avec Monsieur Hoplà, nous avons économisé durant plusieurs années pour nous permettre ce voyage, car non, aucune destination jusqu'à présent listée sur le blog n’ont été des voyages sponsorisés. L'Australie demande un gros budget donc si c'est un de vos rêves mettez des pépettes de côtés illico presto.

Tout ça pour dire que si on veut ont peut et cela vient à qui sait attendre.

Les efforts ont payé. Nous avons pu prendre les premiers billets d'avions 8 mois avant le départ et organiser notre séjour de A à Z.

 

Après une ville comme Singapour pour démarrer les festivités, il fallait une destination qui claque et c'est à Sydney que nous avons bien sûr atterri.

Sydney est de loin la plus habitée de toutes les grandes villes du continent et confirme sa position économique. Son atmosphère est unique et on ne peut que le comprendre une fois sur place. La ville est dynamique, très propre et lumineuse, pas l'ombre d'un sans abris dans la ville. je ne saurais l'expliquer autrement, que les habitants de Sydney se sont inventé un monde parfait. Ce qu'on remarque assez vite aussi c'est à quel point les gens sont sympas et curieux de savoir d’où vous venez. Pas par intérêt, c'est juste qu'ils ont une autre philosophie de vie.

En France, toute question semble indiscrète et personne n’a le temps de vous renseigner gentiment, bref, à Sydney les gens sont détendus et ça se sent, ce qui a le mérite de vous mettre à l'aise tout de suite.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, Sydney n'est pas la capitale officielle même si elle possède les monuments les plus emblématiques du pays. La ville recense presque 6 millions d'habitants, 300 jours d'ensoleillement par an, des hivers tout doux et respire la culture du surf.

 C'est sans surprise que cette ville fait partie du podium du classement des villes les plus monde en 2019.

 

LRM_EXPORT_95060199883931_20190314_211228110[1].jpeg

 

 

Avant d'aller plus loin, faisons un petit point historique du pays, même s’il est évident qu'il s'agit d'un pays tout jeune, il est intéressant de savoir comment et quand l'aventure Australienne à commencer à s'écrire.

Ce continent a priori indomptable est habité par les aborigènes depuis des millénaires. C’est en 1770 seulement que James Cook débarque sur les terres marécageuses de Sydney forcément moins accueillantes qu'aujourd'hui et que la colonisation britannique commença. Les prisons anglaises étant surpeuplées, les britanniques décident d'exporter une partie des prisonniers sur ce continent encore inconnu en 1788.

Les prisonniers sont déportés sur le continent et ce jusqu'en 1840. Ils sont donc mis à contribution pour construire ce nouveau pays. En 1850 les immigrants de toute la planète furent attirés par le pays à la suite de découvertes de mines d'or dans le Victoria. Avec eux sont venues des maladies que les aborigènes ne savaient pas soigner et elles ont décimé une partie de leur peuple.  L'entente entre les aborigènes et les immigrants fût très compliquée et d'après moi le reste toujours, même si depuis 1994 le drapeau aborigène a été reconnu et fait officiellement partie des drapeaux du Pays. Dans le Centre-Ville, à part quelques artistes qui jouent du didgeridoo sur les quais, vous ne rencontrerez que peu de vrais natifs.

 Sydney à une toute nouvelle façade que je ne connaissais pas. Elle est devenue très glamour ! D’après moi l'Australie reflète désormais le nouveau rêve américain, beaucoup de businessman tirés à quatre épingles et une forte chance de réussir dans n'importe quel domaine si on se donne les moyens. 

 

 

C'est parti, pour rentrer dans le vif du sujet. Ayant stratégiquement choisi un air bnb très proche du centre et ayant encore des amis d’enfance sur place, nous n’avons pas eu besoin de nous munir de titre de transport urbain. Sachez que pour vos déplacements à Sydney, il est utile de se procurer une carte Opal. Cette carte vous permettra de prendre le train, le bus et également le ferry jusqu'à Manly beach et Taronga Zoo , ce qui permet de voir la ville depuis un bateau depuis le large! D’ailleurs Taronga zoo est le plus beau du pays, alors si vous avez l’occasion, allez-y !

Depuis notre logement, nous pouvons tout faire à pied, nous pouvons nous restaurer à moins de 5 minutes aux alentours et le quartier est plutôt paisible pour un coin aussi proche du centre.

 

IMG_20190314_135200.jpg

 

LRM_EXPORT_167559387122868_20190617_212308668[1].jpeg

 

 

 

IMG_20190315_104506.jpg

 

 

 

 C’est parti pour les visites

Pour faire monter l'excitation Nous avons traversé le Jardin Botanique (Royal Botanic Gardens) pour rejoindre l'Opéra House. En prenant notre temps, on a découvert la première araignée gigantesque du voyage. Et bien entendu, elle était aussi large que la paume de ma main. Heureusement que je ne suis pas arachnophobe !

Cet Oasis superbement bien entretenu marque l'importance qu'a pour la ville le fait de rester verte. Vous y découvrirez un peu d'histoire et ferez la comparaison ente les arbres européens et ceux du coin. Ici les arbres sont bien plus hauts que ceux en Europe, qui au contraire, poussent en large. Le parc propose pas mal d'animations et de visites guidées. Pour plus d'informations cliquez sur le site web du parc :https://www.rbgsyd.nsw.gov.au/visit.

L'Opéra se dévoile peu à peu et là c'est l’enchantement ! Il trône sur le Circula quay comme une couronne royale.  Il est possible de visiter l'intérieur et de se faire guider en français. Nous avons passé notre tour car la météo menaçait de ne pas rester telle quelle bien longtemps donc il fallait impérativement profiter du beau temps présent. Eh oui, dans la ville où soit dit en il ne pleut jamais, on a eu droit à de la pluie et des orages impressionnant, tous les jours après 17 heures.

 

IMG_2957.JPG

 

La construction faisant penser à un voilier est tout simplement incroyable ! Tout d'abord cet effet coquillage est due aux tuiles en céramique suédoise autonettoyante. Cette céramique est tellement lisse que même les oiseaux ne peuvent se poser dessus.

Dans les années 50, Joseph Cahill le premier Ministre, lance un concours d'architecture pour embellir la ville. C'est le projet de l'architecte danois Jørn Utzon qui a été retenu parmi plus de 230 autres propositions. L'architecte est épaulé par l'ingénieur Français Joe Bertony pour la fabrication des arches. 7 Millions de dollars avaient étés budgétisés pour celle-ci alors que la note finale s'élèvera à 102 millions. Cette facture est très vite balayée grâce à des loteries publiques. Il fût inaugurée en 1973 et listé au patrimoine de l'Unesco en 2007.

Celle-ci frime en toute élégance le soir tombé avec Le Sydney Light Show Badu Gilli "lumière d'eau" à 19 et 21 heures. À défaut d’assister à un feu d’artifice….  Cette animation de 7 minutes, projette de splendides, Canvas d’artistes aborigènes et donne un tout autre visage à ce lieu.  Le mieux est de se placer en haut des escaliers monumentaux de l’opéra pour ne pas en rater une miette.

 

 

Passons au deuxième symbole le plus reconnu de Sydney, le fameux Harbour Bridge ! Celui-ci règne sur la baie depuis les années 30. Autrement appelé le vieux cintre au vu de sa forme. Peu de ponts peuvent prétendre à une travée unique de plus de 500 mètres. Il dispose de 8 voies routières, 2 voies ferrées, une voie piétonne et une piste cyclable. Il est possible de l'escalader mais le tarif est rédhibitoire ! Cela doit être une expérience sensationnelle cependant déraisonnable pour moi. En euros l'excursion s'élève à 166 euros et on n'a pas mangé avec ça !

Il vaut mieux, si vous voulez absolument grimper dans une de ses tours sans forcément l’escalader, acheter des billets à moitié prix sur le site bookme, Pour accéder au Pylon’s look-out où l’on peut y voir une exhibition de photos et les étapes de construction. Honnêtement le pont est accessible par plein d’autres moyens, alors pourquoi débourser plus ?


 

 

IMG_2997.JPG

 

 

 

Pour s’y rendre, vous devriez passer par le quartier The Rocks qui est d’ailleurs le quartier historique de la ville. Le samedi, c’est le jour du marché et l’occasion de dénicher de beaux souvenirs fabriqués mains et de qualité. Si déjà vous y êtes, allez voir les maisons terrasse de Playfair street et déguster une bière locale dans un des plus anciens pubs de la ville en écoutant de la music live.

C’est parti pour un tour en bateau depuis Circular quay pour aborder de plus près la fameuse plage de Manly. Si la météo avait été plus clémente, nous aurions débarqué sur cette plage très fréquentée par les locaux le weekend . J’avais pour souhait de rejoindre d’autres plages, moins prises d’assault, comme Tree Bay Rock-Pool- Shelly Beach ou encore Cabbage tree bay.

Découvrir Watson bay, un ancien village de pêcheur dont nombreux chalets en bois témoigne encore du passé. Vous ne pouvez pas rater le point de vue The Gap ( Le gouffre) situé sur une falaise, son jolie petit phare d’Hornby et savourez un Fish & Chip, à emporter de Chez Doyles qui promet les prises les plus fraiches.

Si vous y êtes entre juin et octobre, c’est l’occasion rêvée de faire une excursion au large afin d’admirer des baleines à bosse qui ont migré depuis l’Antarctique.

 

IMG_20190314_164924.jpg

 

 

IMG_20190314_164800.jpg

 

 

Sydney Eye Tower

Décidément les activités touristiques ne sont pas offertes en Australie !!! Comptez presque 18 Euro pour profiter de cette vue à 360 degrés. Déjà pour prendre de la hauteur, il faut rester attentif, l’entrée se fait dans le centre commercial Westfield, ensuite les indications sont assez discrètes. L’accès se fait depuis le 5 -ème étage. Le côté commercial est un peu barbant mais bon si on veut monter, il faut se faire prendre en photos et regarder une petite vidéo le temps d’attendre. La vue sur la baie de Sydney a plus de 300 mètres est superbe mais les photos, puisque prisent de l’intérieur ne peuvent être de qualité optimale.  Hyde parc est juste accolé à la tour et on se rend compte que le vert est une couleur dominante dans la ville, il n’y a pas un endroit de la ville qui nous échappe depuis là-haut. À ne pas faire un jour de pluie !

 

En face du Hyde park se trouve La Cathédrale St Marie. Les travaux de celle-ci commencèrent en 1821, seulement un incendie eu raison d’elle en 1865. Reconstruite à partir de 1868, les flèches initialement prévues ne furent montées qu’en 2000.
Elle est belle et robuste de style néogothique aux influences à la fois française et anglaise

 

 

 

IMG_3154.JPG

 

 

IMG_3165.JPG

 

 

IMG_3188.JPG

 



La galerie d'Art de Nouvelle-Galles du Sud dans le quartier Domain .

Il ne fait pas super beau, mais cela ne va pas gâcher notre dernier jour sur place 
La bonne nouvelle c’est que l’entrée ne coûte rien, donc pourquoi hésiter ? Surtout qu’on peut y découvrir entre autres de l’art traditionnel ancestral aborigène et son évolution contemporaine, une très belle collection d’œuvres d’artistes australiens et européens.

Si vous êtes passionné d’art vous y passerez environ 2h30.

 

 

IMG_3140.JPG

 

 

IMG_3218.JPG

 

IMG_3232.JPGIMG_3235.JPG

 

Pour le gouter ou si vous avez tout simplement marre du pain de mie, je vous conseille la Boulangerie Flour and Stone.

Les Australiens ont quelques spécialités qui valent le détour, et même si les tarifs semblent un peu élevés, les parts sont très généreuses ! L’enseigne est connu pour leur Lamingtons . Il s’agit d’un gâteau, éponge enrobée d’un glaçage chocolat et roulé dans des copeaux de noix de coco séchés. Laissez-moi vous dire qu’il est très costaud ! Mais ma pâtisserie traditionnelle préférée, portant le nom d’une danseuse étoile Russe, c’est la Pavlova .Ça ne sonne pas très anglais pour le coup, cependant les Aussies et les Néozélandais se sont toujours disputés son origine, alors qu’en réalité celle-ci revient aux Allemands qui ont perfectionné la recette en Amérique. Bref, cela ne change rien à mon choix d’une belle et légère meringue à la fois croustillante et fondante au cœur, accompagnée de fruits et crème fouettée. Autre cake que je vous recommande si vous aimez le chocolat de manière intensive. Le Mud cake (gâteau de boue) Ouais , avec un nom pareil, on aurait plutôt envie de passer son chemin mais je vous assure que c’est une tuerie.

La boulangerie propose également des petit déjeuners à la française avec un œuf à la coque. Les croissants avaient l’air très appétissant aussi. Il y a très peu de place, donc envisager de manger votre dessert dans un parc voisin.

Voici l’adresse de ce dernier : 53 Riley Street, Quartier Woolloomooloo 



 

C’est le moment de vous parler un peu de la faune locale, histoire que vous soyez averti !

Ne vous attendez pas à voir des kangourous ou des koalas en plein cœur de Sydney. Les animaux qui prédominent le territoire sont les oiseaux et vous découvrirez de nouvelles espèces chaque jour !

L’Ibis est blanc et noire , doté d'un long bec plongeant,que vous trouverez principalement dans les parcs publics n’est pas très apprécié des locaux car il aime fouiller les poubelles. S’il s’approche, ne lui faîte pas de mal, s’il vous plait éloigner vous juste !

Vous croiserez certainement des grands oiseaux blancs avec une crête jaune qui volent maladroitement très près de vous en pleine rue et qui cries comme pour déclarer la guerre. Je vous présente les Cockaktoos ! Ils aiment aussi squatter les balcons des habitants.

Il en existe aussi des noires aux crêtes rouges, ils sont plus rares et ont un cri beaucoup moins menaçant.

 

Les Rainbow lorikeet circulent en bande et sont très bruyants. Ils se nourrissent des fleurs d’arbres sauvage appelés « Banksias « qui ressemble à des brosses de brushing, qu’on trouve un peu partout sur le continent.  

Doté de couleurs très vives, ils sont immanquables, mais attention tout de même ce sont des sacrés farceurs. Pas farouche pour un pouce ils aiment croquer vos doigts sans pitié !

 

 


téléchargement (2).jpgcockatoo.jpgtéléchargement (1).jpg

 

 

 

Les mouettes argentées. Méfiez-vous !!!! J’ai été traumatisée étant petite lorsque nous sommes allés piqueniquer sur une plage. Nous avons eu le malheur de partager quelques morceaux de pain avec ces oiseaux qu’on croyait inoffensifs. Au bout de quelques minutes, ils étaient tellement nombreux que nous nous sommes réfugiés dans la voiture. La voiture avait alors reçu des milliers de coup de bec dans la carrosserie.

 Ne leur donné rien, absolument rien !!!!!…… Depuis j’ai adopté une autre approche et décidé de faire la paix car mine de rien ils posent volontairement sur les photos ce qui m’a valu quelques beaux clichés .

 

IMG_20190314_143255.jpg

 

Le pélican à lunettes se nourrit au bord des quais, il est fort possible d’en trouver lorsque vous vous promènerez dans la baie de Sydney.  Pouvant atteindre jusqu’à 2.5 mètres d’envergure vous ne risquerez pas de le louper.

Si vous croyez entendre un singe vous rigolez au nez, c’est surement le kookabura. Comparable à un Martin pêcheur, il a l’air tout doux mais ne se laisse pas approcher. Beaucoup représenté dans la culture aborigène, cette petite bête mange des invertébrés et des serpents venimeux. Même pas peur !

 

téléchargement (3).jpg

 

 

Les Magpies sont aussi grand que les corbeaux (d’ailleurs les corbeaux ici sont deux fois plus grands) et ont un plumage blanc et noir et vous chante volontiers de belles sérénades.

 

 

 Pour notre logement, nous avons préféré un Air bnb plutôt qu'un hôtel. D'une les prix des chambres d’hôtel sont très élevés et de 2 j'étais curieuse de ressentir ce que ça fait de vivre en plein cœur de Sydney dans un coin moins touristique. C'est un petit mais très cosi 2 pièces dans Pott's Points qui nous a séduit. Le dernier étage du bâtiment fût un observatoire imprenable sur la baie avec les principaux monuments en toile de fond. Nous avons également une vue dégagée sur des navires de guerre.

Et comme il est important de se nourrir et que les origines italiennes de mon homme ont eu raison de lui, nous sommes allés nous restaurer à la Friggitoria. Comme vous le savez, l’Australie est un pays multiculturel et c’est depuis la fin du 19 -ème siècle et jusque dans les années 70 que les migrants italiens débarquent par milliers. Vous trouverez donc tout naturellement beaucoup de restaurants Italiens dans les villes de Melbourne et Sydney pour le plus grand plaisir de Monsieur Hoplà et des frileux de la mal bouffe.

Des pates en veux-tu en voilà, des sauces aux gouts réconfortant par un temps de pluie, des Anrancini qui m’ont transportées directement en Sicile !  C’est une petite adresse simple sans chichi où l’on est bien servie, qui ne peut accueillir que très peu de monde. Les habitués sont nombreux et repartent aussi tôt avec leur commande à emporter.

Les moins :

  • Les desserts sont un niveau en dessous du reste
  • Pour le côté pratique, les plats sont servis dans des assiettes en cartons, quand bien même en carton recyclés.
        
    IMG_20190314_182748.jpg
         
        
        
        
         Beaucoup de gens me disent avoir mal mangé sur le continent. Aussi étonnant que cela puisse paraître, nous n’avons eu aucune mauvaise surprise bien au contraire, excepté, peut-être, les prix ! Culinairement parlant, je n’aime pas être déçu, donc je prospecte toujours un minimum, les bonnes adresses pour éviter le pire !
  • Tripadvisor, reste une valeur sûre pour se renseigner sur un établissement.
        
        
        
         Nous avons également testé une adresse très locale Harry’s Café on Wheels pour un repas sur le pouce au bord de l’eau : Un      plat typique du coin serait sans hésitation la Meat pie (tourte à la viande). Chez Harry on ajoute une grosse cuillérée de purée de pois      verts et une autre de purée de patates avec la fameuse gravy sauce ( sauce épaisse au fond de viande) visuellement, je trouve ça réussi. Ce plat seul est déjà copieux !  Les frites étaient les meilleures de tout notre voyage et j’ai aussi mangé un hot dog car ici contrairement en France, ils savent les préparer. Nous nous sommes un peu emballés lors de notre commande. Je vous rassure tout à été englouti.
        
         Cette adresse est également connue des célébrités, comme vous pouvez voir      sur les photos souvenirs accrochées au camion.
  • Les      moins : Pas de places assises
  • Le      cuistot avait eu la main lourdes sur le poivre ce jour-là

Il existe 3 Harry’s Café sur Sydney, celui qu’on a testé est à Woolloomooloo.


IMG_20190316_174311.jpg

 


IMG_20190316_174647.jpg

 

 


IMG_20190316_174735.jpg

 

 

 

Bon plan : Toujours dans le quartier Woolloomooloo

Rendez-vous au Tilburys Hotel chaque mercredi pour profiter de cette offre . Recevez avec chaque verre de Bière PERONI, une assiette de prosciutto fraichement coupé pour l’imbattable somme de 6 $, une vraie bonne affaire à Sydney. D’ailleurs les locaux ne sont pas peu fiers de leur bière, je vous conseille de gouter celle au nom de «  3 Sheets » L’ambiance dans ce bar est à notre convenance. A l’Etage, l’atmosphère est un peu agitée, alors qu’en terrasse c’est plutôt tranquille et les gens sont venus se retrouver autour d’une bière et d’une assiette de frites après une journée de travail.

 




 


Des plages d'une beauté exceptionnelle

Commençons par Bondi Beach, Ceux de la génération Hartley Cœur à Vif la connaisse pour sûr ! C’est la plage la plus populaire et plus fréquentée ! Avec ses sables blancs et ses rouleaux de vagues, c’est le Paradis des surfeurs et la vitrine par excellence à quoi pourrait ressembler la vie « Aussie Style » à condition d’habité la côte bien sûre ! C’est également le parfait point de départ pour une promenade jusqu’à Coogee en partant de la piscine ICEBERGS comptez environ 6 kilomètres, les instagramers ont à coup sûr déjà vu en photo cette fameuse piscine.

La température n’était pas assez élevée pour faire trempette, mais je vous la conseille fortement surtout si vous craignez les vagues et préférez faire des longueurs plus cadrées et en toutes sécurité. L’entrée est à 7 dollars et le sauna est inclus (fermé pour nettoyage le jeudi !)

 

Vous serez subjugué par cette balade au bord des falaises en passant par les différentes plages de Tamarama (moins fréquenté due à la distance du centre-ville). La vue depuis les falaises est fantastique et voire les belles maisons sur la côte peut faire quelques envieux !

Si vous êtes plutôt partant pour une baignade dans des eaux moins agitées, allez jusqu’à Bronte beach, Plus petite, celle –ci dispose toutes fois d’une petite piscine en pierre de 30 mètres de long au cas où le temps devait se gâter.

Puis Finir par Coogee beach, pour profiter de son parc ombragé et barbecue en libre-service pour vous la jouer Aussie. Et si vous n’avez pas prévu le coup du brunch sur la plage rendez-vous au Coogee Pavillon sur le roof top pour une bonne pizza et une partie de Ping-pong avec en prime une vue à 270 ° sur la plage !

Pour rejoindre le Bondi to Coogee Coastal Walk , il est possible de prendre un bus gratuit « Free Shuttle Bus 555 », en partant d’Elizabeth et Georges st. Il y a un départ toutes les 10 minutes. Assurez-vous d’avoir des bonnes chaussures, Sydney n’est pas une ville toute plate, bien au contraire !


LRM_EXPORT_167823221043140_20190617_212732502[1].jpeg

 

 

Comme premier repas sur le sol d’Australie il nous fallait un vrai BURGER ! Un ami à nous, nous a donc fait découvrir celui du Milk-Lane (Bondi). Le nom du resto ferait penser plus à une adresse pour milkshakes, ce qui est d’ailleurs le cas. Mais pas d’intérêt immédiat pour le sucré ! La petite carte de burger, même si un peu cher, propose de généreux burgers au bœuf Wagyu et des frites pannées à la bière ! Ce repas a définitivement satisfait nos envies. Les fans de rap Américains seront ravis de découvrir la fresque façon dernier repas du Christ inspirée du tableau de Leonard De Vinci (Cène).

Les australiens sont les champions des burgers, ils aiment rajouter une tranche de betterave rouge ! N’hésitez pas à faire de même à la maison, c’est hyper bon !

Ce sont aussi les champions du burger végan à base de betterave rouge et féta. Ça change radicalement et c’est tout aussi consistant qu’un burger avec de la viande ! Dès que ma recette sera au point, je partagerais, promis !




  • Ce qu’on n’a pas pu faire, faute de temps…
        
         Les Blue Mountains ; sont à 1 heure de route de Sydney. Il s’agit d’une chaîne de montagne en grès allant jusqu’à 1110 mètres d’altitude. Elles sont nommées      ainsi car vue à distance, celles-ci ont des reflets bleus. Cela est dû aux      essences émis par la forêt d’eucalyptus avoisinante.
  • Newtown est un quartier à la fois bohème et branché. Nous y sommes allés pour rendre visite à une amie un soir mais nous n’avons pas eu le temps de s’imprégner réellement de sa      dynamique de jour et tester ce fameux restaurant solidaire et végetarien  « Lentil’s as      anything »
  • Le Musée National de la Marine de Sydney. Ayant de nombreux navire de guerre sous notre nez près de notre logement, nous aurions bien voulu les découvrir depuis l’intérieur
  • Le Musée Hyde Parcs Barracks. Un exposé sur les conditions de vie des premiers migrants venus sur ces terres encore inconnue.



 Bon à savoir

 

  • Avec votre carte Opal, vous pouvez partir depuis Circulay quay pour Manly en Ferry pour la modique somme de 2.5 Dollars australiens (1€80) au lieu de 7 dollars les autres jours. A savoir que le dimanche c’est le rendez-vous des locaux donc ne soyez pas surpris si la plage est bondée !
  • Si vous n’aviez pas de navettes de prévu depuis l’aéroport , prenez le Airport Link Métro qui vous permettra de rejoindre le centre en moins de 20 minutes et vous coutera un peu moins de 10 Euro (14 Dollars).
  • Même si vous êtes un As du volant, éviter de louer une voiture! Non seulement c'est conduite à gauche mais en plus le trafic à Sydney est très dense. Vous risquerez de perdre plus de temps qu'autre chose.
         
  • Les bars de nuit refusent de vous servir de l’alcool après 1 heures du matin. Dû à une histoire de soirée trop arrosé, un jeune homme est mort et ce qui a gravement marqué les esprits, depuis cet évènement la ville amis en place cette réforme pour ne plus revivre un tel drame. La plupart des établissements vous demanderont votre pièce d’identité pour rentrer. Donc pensez a prendre avec vous votre passeport si vous voulais faire la tournée des bars!
  • Au risque de vous prendre une prune, il faut respecter une certaine distance entre les bars et restaurants lorsque vous fumez. Donc veillez aux indications. Cela parait ridicule sur le coup mais cela garanti une ville plus propre !

 
Les contrôles à l’aéroport :

  • Pour ne pas avoir d’ennuis, vaut mieux tout déclarer même le moindre médicament ! Eviter de rapporter sur le territoire tous ce qui est alimentaire en général. Sachez que vous n’avez droit qu’à 3 bouteilles de vin par personne et un paquet de cigarette, d’ailleurs un paquet de      cigarettes, revient à plus ou moins 25 Euro. Le mieux c’est d’arrêter de fumer avant, haha !
  • Si vous restez, comme nous, plusieurs  semaines sur le continent, procurez-vous une carte Sim pour votre mobile afin de garder contact avec vos proches ou tout simplement vous retrouver lorsque vous êtes égarez. Vodafone s’est fait un plaisir de nous l’installer en boutique. Comptez environs 40 dollars pour internet en illimité et entre 3 et 4 heures de communication à l’étranger.
  • Ne soyez pas étonné qu’on débarrasse votre assiette au restaurant alors que vos amis n’ont pas fini la leur. Ici ,C’est comme ça !

 

  • Cette  ville malgré son évolution restera toujours une ville de cœur. Devenu pour  ainsi dire très bling-bling. Le prix de l'immobilier a explosé et accéder à la propriété semble être un rêve inaccessible, les caisses de retraite n’existent pas et se soigner en Australie est exagérément  cher ! Penser à remplir un formulaire santé auprès de votre caisse, afin d’être couvert à l’étranger. Donc si vous envisagez d’y vivre, il vaut mieux être embauché d’avance en s’assurant de toucher un très bon salaire !

 

Prochaine étape, nous prenons l'avion pour Airlie beach, où nous allons séjourner quelques jours ,explorer la barrière de corail, ses plages paradisiaques et traverser la forêt tropicale.. A bientôt pour la suite des aventures. Et si trouvez une questions restée sans réponse, faites le moi savoir !

 

 IMG_20190313_233454.jpg

 



11/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres